octobre rose

SANTÉ

Cancer du sein : pensez à vous faire dépister !

Depuis 28 ans, le mois d’octobre se pare de rose partout en France pour aider à la lutte contre le cancer du sein.

Publié le

Depuis 28 ans, le mois d’octobre se pare de rose partout en France pour aider à la lutte contre le cancer du sein. La Ville, qui y participe pour la huitième année, vous propose une après-midi placée sous le signe de la sensibilisation… et du dépistage.

L'importance du dépistage

Tombé de 50 % avant la crise sanitaire à 42,8 % en 2020, le taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein est l’un des nombreux dommages collatéraux de la crise sanitaire. Pendant les périodes de confinement, l’envoi des invitations aux femmes de 50 à 74 ans a en effet été stoppé, ce qui a eu pour effet de retarder diagnostics et prises en charge.
Tout le bénéfice gagné ces dernières années en termes de taux de participation et de guérison a été perdu en un an. Les scientifiques estiment que le taux de mortalité de ce cancer devrait croître de 1 % dans les prochaines années, ce qui est colossal, car il s’agit du cancer le plus fréquent dans le monde, tout âge et tout sexe confondus.

Comment se faire dépister ?

Dans le cadre du dépistage organisé, les femmes âgées de 50 à 74 ans reçoivent tous les deux ans une invitation pour passer une mammographie avec des médecins accrédités. Si l’examen est normal, il est soumis à une seconde lecture afin de s’en s’assurer. Cette double lecture constitue une véritable valeur ajoutée. Toutes les autres et toutes celles qui le souhaitent peuvent opter pour un dépistage sur prescription individuelle, en demandant à leur médecin traitant ou à leur gynécologue de leur prescrire une ordonnance pour passer une mammographie dans l’établissement de leur choix. La ville de Pessac a la chance de disposer, sur son territoire et à proximité immédiate, de nombreux lieux où se faire dépister (cabinets de radiologie, cliniques privées, CHU Pellegrin, etc.).

Levons quelques tabous !

Il ne faut pas avoir peur du dépistage. Contrairement à une idée-reçue, si l’examen n’est pas très agréable, il ne fait plus mal, les matériels utilisés pour effectuer les mammographies ayant beaucoup évolué. Il ne faut pas non plus avoir peur du résultat : dans 99 % des cas, la mammographie est normale, les 1 % restants n’étant pas forcément synonymes de cancer, l’anomalie pouvant correspondre à un kyste, à un adénofibrome, etc.

Samedi 23 octobre, parez-vous de rose !

Rendez-vous à partir de 15h place de la Ve République pour profiter des animations proposées par la Ville, la Ligue contre le cancer Gironde, la Maison rose de Bordeaux, l’association Les Artémiss et les centres sociaux.
Au programme : informations en accès libre, ateliers de fabrication de produits de beauté naturels, création d’un arbre à vœux, etc.
À 16h, l’association Danse & Rythme assurera l’échauffement des participants à la marche rose animée par l’USCPA Rando, qui s’élancera à 16h30 et traversera la ville sur 4 km. Venez habillés de rose ou accessoirisés avec écharpes, perruques, lunettes, etc. Pour parfaire votre tenue, un borsalino rose vous sera offert. À 17h30, une collation sera offerte par la Ville.

Télécharger