Lutte contre les moustiques

La Ville de Pessac et Bordeaux Métropole luttent contre la prolifération des moustiques. Un centre de démoustication a ainsi été créé. Vous pouvez éviter la prolifération avec des gestes simple,s ou signaler une forte concentration de moustiques.

La Ville de Pessac et Bordeaux Métropole luttent contre la prolifération des moustiques. Un centre de démoustication a ainsi été créé. Dans ce cadre, la Ville de Pessac a passé une convention avec Bordeaux Métropole, qui intervient à plusieurs niveaux. Le coût de la convention pour la Ville est de 60 000 €.

Forte présence de moustiques

Signaler une prolifération

Si vous souhaitez signaler une forte présence de moustiques à proximité de votre domicile, remplissez le formulaireprésent sur formulaire.bordeaux-metropole.fr/moustique.

Les actions entreprises par la Ville et la Métropole

Depuis le 1er janvier 2020, des signalements de particuliers ont été reçus dans les secteurs du Zoo-Bourgailh, Romainville, Fontaudin, Clos de la Princesse et Toctoucau, où un constat de rétention des eaux dans les fossés a été réalisé. Une société est intervenue fin avril afin de rétablir un écoulement normal. Un inspecteur de salubrité de Bordeaux Métropole assure le suivi sur ces secteurs.

Les précipitations exceptionnelles entre le 28 avril et le 12 mai 2020 ont atteint un record de pluviométrie de plus de 150 mm.
Cela a eu pour conséquence de remettre en eau les zones humides sur les parcelles privées et de déclencher ponctuellement des éclosions importantes, difficiles à maîtriser dans le contexte sanitaire et règlementaire actuel.
Afin de trouver des solutions, les agents du centre de démoustication ont commencé à engager un travail de fond avec les partenaires sur le territoire pessacais, dont les associations de quartier.

D’autres activités sont menées sur le territoire pessacais. Un travail cartographique est en cours visant à déterminer les espaces publics et privés sur les secteurs boisés et de biodiversité. Une surveillance des gites larvaires est également enclenchée et des traitements ponctuels ont été engagés sur le domaine public (pas de traitement opéré chez les particuliers dans le cadre du règlement sanitaire départemental).

Éviter la prolifération : des gestes simples

Coupez l’eau aux moustiques

Chaque femelle moustique tigre pond environ 200 œufs. Au contact de l’eau (même en petites quantités), ils donnent des larves. C’est là qu’il faut agir : il faut supprimer les eaux stagnantes partout !

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, jeux d'enfants.
  • Penser aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques;
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées des gouttières;
  • Couvrir les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

Utilisez des plantes

Les plantes qui éloignent les moustiques : La citronnelle, Le lemongrass ou citronnelle verveine, les pétunias, la lavande, la menthe poivrée, les capucines, le romarin, le basilic, la mélisse, le géranium.

Brûlez du marc de café

Débarrassez-vous des moustiques en brûlant du marc de café.

  • Prenez une feuille de papier alu; pliez-la en un rectangle.
  • Mettez une bonne poignée de café sur la feuille d'alu puis allumez-le avec un briquet.
  • Laissez-le se consumer pour diffuser une odeur que les moustiques détestent.

Le moustique tigre

Le moustique tigre est présent dans plusieurs départements de la région Nouvelle-Aquitaine. Il fait l’objet d’une surveillance renforcée car il peut, dans certaines conditions très particulières, être vecteur des virus de la dengue, du chikungunya et zika. Actuellement, il n’y a pas d’épidémie de ces maladies en France métropolitaine mais, pour lutter contre ce risque, quelques gestes simples sont à adopter.

Comme de nombreuses espèces de moustiques coexistent, on peut parfois les confondre. Petits indices pour bien reconnaître le moustique tigre :

  • Il est tout petit ! (environ 5mm, soit plus petit qu'une pièce de 1 centime, ailes et trompe comprises!)
  • Il a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps et les pattes,
  • Il vit et pique le jour (ce n'est pas lui qui vous empêche de dormir)
  • Sa piqûre est douloureuse.
  • Signalez sa présence sur le portail www.signalement-moustique.fr

Protégez-vous

Vous êtes en partance ou de retour d’une zone où des cas de dengue, chikungunya ou zika ont été signalés ? Durant votre séjour et à votre retour en Métropole, évitez les piqûres !

  • Les pics d’agression se situent entre 20h30 et 21h.
  • Portez des vêtements couvrants et amples : ce sont des mesures très efficaces pour réduire l’exposition aux piqûres. Veillez à bien protéger les pieds et chevilles. L’imprégnation des vêtements par des insecticides renforce cette protection !
  • Utilisez des produits anti-moustiques : Ils contiennent un principe actif qui éloigne les insectes sans toutefois les tuer : à appliquer sur toutes les parties découvertes du corps (sauf muqueuses et lésions cutanées étendues) et à renouveler régulièrement. La liste des répulsifs anti-moustiques est disponible sur www.social-sante.gouv.fr/repulsifs-moustiques
  • Des précautions d’emploi sont à respecter notamment chez l’enfant et chez la femme enceinte. Pour les jeunes enfants, employez en priorité une moustiquaire de berceau et des vêtements couvrants.
  • Protégez-vous à l’intérieur de votre habitat : équipez les portes et fenêtres de moustiquaires, utilisez des répulsifs comme les diffuseurs électriques, pensez à rafraîchir votre habitation (les moustiques n’aiment pas les endroits frais), utilisez les tortillons fumigènes (à l’extérieur).
  • Si vous êtes enceinte, évitez de voyager dans des zones où le moustique est présent. Le virus zika peut engendrer de graves anomalies du développement cérébral chez l’enfant.
  • Fièvre brutale, douleurs musculaires ou articulaires, maux de tête, larmoiements, éruption cutanée avec ou sans fièvre ? De retour de voyage, si vous ressentez ces symptômes sur place ou à votre retour, consultez rapidement un médecin.

Pour les enseignants

L'agence régionale de santé et Cap Sciences s'associent pour proposer un programme pédagogique de lutte contre le moustique tigre, "Aedes albopictus". A ce titre 2 manuels (un pour les enseignants, un pour les élèves) sont mis à disposition et sont téléchargeables au bas de cette page.

Vidéos pédagogiques de l'EID

Ces 2 vidéos ont été réalisées par l'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée).

Prévention contre le moustique tigre - Adoptez les bons gestes

Prévention contre le moustique tigre - Adoptez les bons gestes

Liens utiles

Contact

Accueil espaces publics

Demandes sur le domaine public, les transports scolaires, les espaces verts, l'environnement, l'hygiène, la propreté et les déchets.