Samuel Kistohurry

Parole d'acteur

Samuel Kistohurry

Médaillé d’or en octobre dernier au tournoi Alexis Vastine, Samuel Kistohurry ira chercher un titre aux JO de 2021. Retour sur le parcours d’un boxeur déterminé.

Publié le

 

Une passion d'enfance

Samuel Kistohurry avait 5 ans lorsqu'il a enfilé ces premiers gants de boxe. "

 

J’étais un enfant turbulent, débordant d’énergie. Ma mère cherchait un moyen de me canaliser, elle m’a donc mis à la boxe. J'ai commencé par du full contact".

Il commence la boxe anglaise à 12 ans où son talent est rapidement remarqué. Appelé par l'équipe de France, il devient champion de France cadet à tout juste 13 ans. 

De titres en médailles

En 2009, afin de se préparer aux championnats de France, il rejoint l’USSAP Boxe de Pessac, un club formateur très réputé, élu meilleur club d’Aquitaine et deuxièmeclub de boxe de France. Ces entraînements intensifs lui permettent de décrocher l’or aux championnats de France de 2011.

L’année suivante, il intègre l’Insep à Paris, où il passe un bac vente, puis un BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) tout en continuant à s’entraîner dur. Son acharnement paye, puisqu’il est de nouveau sacré Champion de France en 2014 et 2015.

Objectif JO

Dès 2015, il se fixe pour objectif la qualification aux JO de Rio 2016. Malheureusement, il n'en aura pas l'occasion la place venant d’être raflée par un boxeur professionnel. Sans objectif en ligne de mire, Samuel choisit alors de devenir professionnel.

Rapidement l’équipe de France le rappelle pour la World Series of Boxing (WSB), une compétition par équipe, et décide de l’intégrer pour les JO de 2020 prévus à Tokyo. Après divers podiums internationaux et une 4e place aux Championnats
d’Europe en 2019, Samuel décroche sa qualification en mars 2020 à Londres.

Les JO ayant été repoussés d’une année à cause de la pandémie, Samuel poursuit sa préparation et enchaîne les victoires. Il a ainsi remporté les cinq derniers tournois internationaux organisés. Le dernier, le "Grand Prix Usti Nad Labem" s'est tenu en République Tchèque le 8 mai dernier. 

Concilier passion et famille : un travail d'équilibre

Une course de fond pas toujours facile à mener, d’autant que, depuis 2017, Samuel est l’heureux papa d’une petite fille.

 

« Je suis très famille, et sans arrêt en déplacement. Ce n’est pas toujours facile d’être séparé de ma compagne et de ma fille, mais je le fais aussi pour elles, pour leur assurer un bel avenir. Être sportif de haut niveau, c’est beaucoup de sacrifices, y compris financiers. Mais la passion est plus forte. La boxe m’apporte un équilibre et une bonne hygiène de vie, et je ne pourrais me passer de cette adrénaline qui monte d’un coup, juste avant un combat, et que je ne retrouve nulle part ailleurs ».

La boxe anglaise est un sport de combat dans lequel les deux adversaires s'échangent des coups de poing portés au visage et au buste. Vous pouvez retrouver toute l'actualité sportive de Samuel Kistohurry en équipe de France sur le site de la Fédération Française de Boxe Anglaise