Catherine Dejardin
Catherine Dejardin

Parole d'acteur, Parole d'acteur

Catherine Dejardin

De l’ancien quartier de Sardine à la tombe de Frugès, Catherine Dejardin, guide conférencière, nous embarque pour des visites guidées de Pessac… en costume Belle Époque s’il vous plaît !

Publié le

Pessac costumé !

Une petite veste cintrée, un grand chapeau, une jupe longue, des bottines... Mais qui est donc Catherine Dejardin, tout droit sortie d'un tableau Belle Époque ?

À 54 ans, cette guide conférencière fait découvrir Pessac sous un angle inattendu. Avec elle, l'histoire de la commune prend corps, à la fois drôle, impromptue, insolite.

"Pessac est vraiment ma ville de cœur, celle de mon enfance dans le quartier Monbalon" raconte celle qui vit désormais près de la Clinique Saint-Martin, depuis une vingtaine d'années.

Une vie de vadrouille

Plus jeune, Catherine Dejardin a fait quelques infidélités à sa ville, en sillonnant l'Europe en autocar en tant que guide accompagnatrice.

"C'était une vie de vadrouille. Un métier riche et vivant, mais trop saisonnier et aléatoire" reconnaît-elle. Alors, la globe-trotteuse rejoint l'équipe de l'Office de Tourisme de Bordeaux en 2003 et co-crée les premiers jeux de pistes et les Rallyes Insolites. Jusqu'en 2011, où l'idée de s'investir davantage pour sa commune la taraude.

C'est à cette époque que l'idée de découvrir Pessac autrement, parfois en visite costumée, a germé !

Si Pessac m'était conté

Inspirée par Soulac 1900, Catherine Dejardin peaufine son projet et propose son concept au Service Tourisme et Patrimoine de la Ville. Bingo ! Son idée fait mouche, et la guide conférencière imagine des parcours atypiques.

La balade nécropolitaine nous mène à la tombe de Frugès, et me permet d'évoquer Le Corbusier. Un peu plus loin, on découvre la pierre tombale d'un rescapé du naufrage de la Méduse ou encore une magnifique épitaphe dédiée à un jeune homme mort au front pendant la première guerre mondiale.

L'armistice du 11 novembre fait aussi l'objet d'une visite - costumée celle-ci, racontant le rôle des femmes pendant cette drôle de guerre.

Une autre balade "Pessac sens dessus dessous" permet de humer la ville les cinq sens en éveil.

Quant à la visite"Pessac Insolite", elle est née lors du confinement.

Autour de chez moi, j'ai découvert des petites pépites, des lieux inattendus, des histoires rocambolesques, et j'avais envie de les partager !

C'est ainsi que l'on apprendra que le premier duel féminin dans la région s'est déroulé dans la forêt pessacaise, au XIXe siècle !